Publié par : juanat | décembre 22, 2010

Les enfoirés

Ce soir
On voudrait bien changer le monde
Changer le cours des chances
Et des peines perdues
Ce soir
On voudrait pouvoir répondre
A qui souffre en silence
Qu’on les a entendus
Si l’on s’aimait, si l’on s’aimait, mais
Faudrait plus tourner les yeux
Si l’on s’aidait, si l’on s’aidait, mais
C’est pas ce qu’on fait de mieux

L’espoir
C’est de s’aider mais sans céder
Aux veules tentations
De nos bonnes consciences
L’espoir
C’est de s’aimer, surtout semer
Ce qui résiste au poison
Des indifférences

(Ensemble)
Si l’on s’aimait, si l’on s’aimait, mais
Faudrait plus tourner les yeux
Si l’on s’aidait, si l’on s’aidait, mais
C’est pas ce qu’on fait de mieux

Si l’on s’aimait, si l’on s’aimait, mais
Faudrait plus tourner le yeux
Si l’on s’aidait, si l’on s’aidait, mais
C’est pas ce qu’on fait de mieux

« En » comme entraide, comme en avant aussi
« Foi » dans un autre avenir
« Rés » comme Restos, comme réagis

Enfoirés pour vous servir

Si l’on s’aimait, si l’on s’aimait, mais
Faudrait plus tourner les yeux
Si l’on s’aidait, si l’on s’aidait, mais
C’est pas ce qu’on fait de mieux

Si l’on s’aimait
Si l’on s’aidait
Oh si l’on s’aimait
Oh si l’on s’aidait
Si l’on s’aimait

http://www.enfoires.com/

Faire attention au sens de « Enfoirés »

Aimer à perdre la raison
Aimer à n’en savoir que dire
A n’avoir que toi d’horizon
Et ne connaître de saisons
Que par la douleur du partir
Aimer à perdre la raison

Ah c’est toujours toi que l’on blesse
C’est toujours ton miroir brisé
Mon pauvre bonheur, ma faiblesse
Toi qu’on insulte et qu’on délaisse
Dans toute chair martyrisée

Aimer à perdre la raison
Aimer à n’en savoir que dire
A n’avoir que toi d’horizon
Et ne connaître de saisons
Que par la douleur du partir
Aimer à perdre la raison

La faim, la fatigue et le froid
Toutes les misères du monde
C’est par mon amour que j’y crois
En elle je porte ma croix
Et de leurs nuits ma nuit se fonde

Aimer à perdre la raison
Aimer à n’en savoir que dire
A n’avoir que toi d’horizon
Et ne connaître de saisons
Que par la douleur du partir
Aimer à perdre la raison

Publicités

Responses

  1. j’aime beaucoup les enfoirés !!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :